We Love Green 2018 : les concerts qui nous ont le plus marqués

We Love Green 2018 : les concerts qui nous ont le plus marqués
Après une précédente édition qui nous avait laissés sans voix, We Love Green était un des évènements que RAJE attendait le plus cette année. Le festival éco-responsable remettait le couvert les 2 et 3 juin derniers avec une programmation toujours aussi pointue. 

Du soleil et de la bonne musique, tout est réuni pour que We Love Green 2018 se passe de la meilleure des façons. Le premier jour de festival rassemble les artistes les plus en vue du moment comme Ibeyi. Le tandem nous donne rendez-vous devant la scène de La Clairière pour un concert envoûtant et mystique. La passion et l'énergie de ces deux jeunes femmes ne laissent pas indifférent le public de We Love Green. Lisa-Kaindé et Naomi Diaz, qui défendent leurs deux albums Ibeyi et Ash avec beauté, en profitent pour inviter Orelsan sur leur célèbre morceau River. Un show qui ne fait que confirmer le talent du duo âgé de 24 ans.
  Quelques minutes après démarre le concert de Myth Syzer à la Canopée, la nouvelle scène du festival. Le rappeur dévoile son premier album Bisous en invitant sur scène de nombreux artistes en featuring sur son opus. Le public de We Love Green a vu défiler Ichon, Bonnie Banane ou encore Lolo Zouaï, nouvelle figure du rnb contemporain. Jonglant entre love, grosses punchlines et rap de qualité, Myth Syzer nous a conquis.

Sampha un artiste touché par la grâce 

Mais s'il y avait bien une performance qu'il ne fallait pas manquer samedi, c'est celle de Sampha. Le Britannique, qui a collaboré avec Drake et Beyoncé, était époustoufflant. Son univers, alliant soul et musiques électroniques, était encore plus touchant en live tant sa voix cassée a touché nos coeurs. Une festivalière m'a même confié avoir retenu ses larmes. Une heure de concert incroyable et ingénieuse où le gagnant du Mercury Prize nous a montré toute l'immensité de son talent. 

Un dimanche plein de surprises

Tandis que dimanche tous les yeux étaient rivés sur Björk et Charlotte Gainsbourg, mes oreilles, elles, se sont laissées séduire par la surfpop du New-Yorkais Gus Dapperton. La nouvelle égérie de la bedroom pop a su défendre ses EPs avec une folie et une précision impressionnantes. Et comment ne pas tomber sous le charme de  sa reprise de Twist and Shout des Beatles ?



Mais la grande surprise de cette édition 2018 de We Love Green reste sans aucun doute IAMDDB. A seulement 21 ans, l'Anglaise a littéralement retourné la Canopée avec son urban jazz qui s'acoquine avec la trap. Aussi douée avec la musique qu'avec l'humour, la jeune femme marquera le festival tout comme Tyler The Creator, et son hip-hop survolté et schyzophrène. 

We Love Green met une nouvelle fois la barre très haut et réussit à se placer comme un des festivals les plus cool de France. Cet évènement aux airs de kermesse pour adultes fait un véritable sans faute cette année grâce à une ambiance bon enfant et colorée. Gardez vos couronnes de fleurs, bouchons d'oreilles et baskets et rendez-vous l'année prochaine !

Ashley TOLAAshley TOLA

Copyright© 2018 RAJE. Tous droits réservés.