ValérY MeYnadier se confie à Miguel-Ange

05 janvier 2020
ValérY MeYnadier se considère comme une terroriste de l'écriture car c'est la plume qu'elle a dû prendre très jeune pour lutter contre l'impossible à nommer. Son premier roman "Ma mère toute bue" est une ode au meurtre de la mère. Ecrire pour ne pas tuer. C'est pourtant d'une histoire d'amour fusionnelle entre une fille et sa mère qu'il s'agit dans ce roman thanato-fictionnel. Impuissante face à la déchéance de sa "céleste mie", ValérY -armée de ce qu'elle a appris chez les grands auteurs- crée son expression salvatrice dans une écriture hors-norme, haletante, boxante.
Un témoignage coup-de-poing où la lucidité, l'intelligence et la sensibilité sont à l'honneur.




 

Copyright© 2020 RAJE. Tous droits réservés.