Karine se confie à Miguel-Ange

30 juin 2019
Karine prend enfin la parole pour oser dire l'inavouable, l'inacceptable car il est temps de parler, dit-elle.
Il est temps de dénoncer l'omerta familiale qui a fait de sa mère et de sa grand-mère les complices d'un grand-père violeur.
Cabossée dans l'âme et dans le coeur, la petite fille a grandi comme elle a pu mais n'a pas échappé aux douleurs de son âme qui s'expriment si violemment au travers de son corps meurtri.
Un témoignage poignant et bouleversant.

Copyright© 2019 RAJE. Tous droits réservés.