Bruno M. se confie à Miguel-Ange

07 juin 2020
C'est encore bébé que Bruno est placé chez sa famille d'accueil. Sa maman naturelle, comme il la nomme lui-même, n'avait pas la santé nécessaire pour s'occuper de lui. Elle lui a cependant transmis de l'amour et de la tendresse notamment par le biais de la chanson "On dirait le Sud" de Nino Ferrer qu'il écoute aujourd'hui avec nostalgie. Très tôt, Bruno a pris conscience qu'il était plus sensible que la majorité des garçons de son âge et a trouvé refuge auprès des filles avec qui il se sentait plus en sécurité. Cela ne lui a pas épargné les quolibets ni la malveillance de ceux qui le trouvaient trop réservé, trop faible. Lors de son parcours de combattant pour pouvoir enfin s'accepter dans sa singularité, Bruno a dû faire face à l'incompréhension de son papa d'accueil, à ses propres doutes, à ses propres errances, à ses propres mises en danger dont il sortira vainqueur grâce à de bonnes âmes croisées sur son chemin mais aussi grâce à sa foi.











 
 
What do you want to do ?
New mail
 
 
What do you want to do ?
New mail
 
 
What do you want to do ?
New mail
 
 
What do you want to do ?
New mail
 
 
What do you want to do ?
New mail
 

Copyright© 2020 RAJE. Tous droits réservés.