Amsterdam : Le maire de la ville veut bannir les touristes étrangers des coffee shops

Amsterdam : Le maire de la ville veut bannir les touristes étrangers des coffee shops

Afin de s’éloigner d’un « tourisme du cannabis » nuisible, la maire d’Amsterdam souhaite restreindre l’accès aux coffee-shops de la ville et le limiter aux résidents nationaux. Si le projet est accepté, il pourrait entrer en vigueur dès 2022.   

 

La maire d’Amsterdam, Femke Halsema, l’a annoncé le 8 DECEMBRE  : la capitale néerlandaise souhaite restreindre l’accès à ses coffee-shops aux résidents nationaux. Selon une lettre adressée au conseil municipal, la maire souhaiterait réduire « le pouvoir d’attraction d’Amsterdam en tant que lieu de villégiature du tourisme des drogues douces » face à un marché du cannabis « trop grand et surchauffé ».

Peuplée de 800 000 habitants, Amsterdam accueille chaque année près de 18 millions de touristes. Et, selon une étude menée par le gouvernement néerlandais, 58% d’entre eux visiteraient Amsterdam uniquement pour consommer du cannabis. « Amsterdam est une ville internationale et nous voulons attirer des touristes, mais des touristes qui viennent pour sa richesse, sa beauté et ses institutions culturelles », a précisé Halsema lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision NOS. Selon elle, les « touristes du cannabis » seraient source de nuisance pour le centre-ville d’Amsterdam.

Le débat avait déjà été lancé en 2011 et en 2012 et les villes avaient pu légiférer elles-mêmes : le maire d’Amsterdam de l’époque s’était prononcé contre la mise en place de restrictions, mais d’autres villes telles que Maastricht, Den Bosch et Breda avaient décidé de réserver leurs coffee-shops aux résidents.

Si le projet de loi est adopté, les 166 coffee shops d’Amsterdam pourraient être fermés aux touristes en 2022.

 

Sélection musicale : Armin van Buuren - Turn It Up (Official Lyric Video)


 


source 

Léa VERNAZOBRES

Copyright© 2022 RAJE. Tous droits réservés.