Tropées UP le mag Alternatives Eco
Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Los Angeles, éternel fantasme des musiciens

Los Angeles, éternel fantasme des musiciens

Los Angeles, éternel fantasme des musiciens
 
  •  
  •  
  •  
  •  

Los Angeles ne cesse de faire  rêver bon nombres d’afficionados à travers le monde. Comment résister à ses plages, son soleil et son aura résolument cool ? En plus d’inspirer les plus grands réalisateurs, cette ville mythique californienne revient souvent comme référence dans le monde de la musique, peu importe le genre.

The Doors – L.A Woman

Dans la famille des groupes de rock venant de la Cité des Anges, il y a évidemment The Doors. En 1971, Jim Morisson et sa bande offraient une belle déclaration d’amour aux angelenas.  Dans L.A Woman, la formation américaine nous plonge dans un Los Angeles moite, torride et ensoleillé.

Lescop – Los Angeles

Des artistes français ont évidemment aussi choisi cette ville américaine comme thème pour leurs chansons. En 2012, Lescop nous contait son périple à L.A dans le morceau du même nom. Dans cette jolie ballade pop-rock, Mathieu Peudupin nous fait vivre son périple avec sa dulcinée.

Las Aves – Los Angeles

En mai 2016, un groupe adorablement barré nommé Las Aves sortait  Die In Shanghai, son premier opus.  Connu pour son puissant et punchy N.E.M, la formation toulousaine ont ravi (et ravissent toujours) nos oreilles avec des bombes hybrides comme Los Angeles. Dans cette chanson, Géraldine nous confie son envie de quitter la France pour cette ville.  « Je cherche un autre cadre de vie, dans la ville où il ne pleut jamais. Je tiens ma veste dans ma main. […] Je veux vivre à Los Angeles » explique  la chanteuse de groupe. Ça a le mérite d’être clair !

2pac – To Live and Die in L.A.


Que serait Los Angeles sans le rap ? Cette ville est le fief du hip hop made in west coast. 2pac a, par exemple, dédié bon nombre de titres à cette ville qui fait tant fantasmer.  Né à New York, Tupac Amaru Shakur s’est rapidement fait adopter par la grande famille du rap ouest-américain. « Thinking Cali just fun and bitches/Better learn about the dress code, B’s and C’s. » lance le rappeur mort en 1996. L’artiste était le mieux placé pour savoir que Los Angeles est une ville  aussi attirante que dangereuse.

Red Hot Chilli Peppers – Under The Bridge 

« Parfois j’ai l’impression que mon seul ami est la ville dans laquelle je vis. La Cité des Anges » avoue Anthony Kiedis dans ce morceau. Le leadeur des Red Hot Chilli Peppers se livre dans ce titre sorti en 1992. Il nous raconte sa solitude, sa dépendance à la drogue et sa perte de contrôle. Sans doute, une des plus belles chansons du groupe originaire de Californie.

Ashley TOLA

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS