Tropées UP le mag Alternatives Eco
Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Wicked Game de Chris Isaak, un hymne à l’amour indémodable

Wicked Game de Chris Isaak, un hymne à l’amour indémodable

Wicked Game de Chris Isaak, un hymne à l’amour indémodable
 
  •  
  •  
  •  
  •  

Petites histoires des grandes chansons du répertoire international. Derrière certains textes de tubes mémorables se cachent des seconds degrés de lecture ou des références à décrypter au bout de plusieurs écoutes. RAJE s’en charge et vous explique tout. Aujourd’hui, Ashley Tola revient sur Wicked Game, le morceau le plus sensuel de Chris Isaak.

En 1989, Chris Isaak sortait, sur Heart Shaped World, un morceau qui hante encore aujourd’hui les esprits. Wicked Game, repris par bon nombre d’artistes, reste un classique dans la discographie de l’artiste américain. Isaak a donné naissance à un véritable hymne à l’amour passionnel et déchirant. Car oui, dans ce titre, popularisé par le film Wild at Heart de David Lynch, le rockeur nous explique que ce sentiment universelle peut aussi être effrayant et mystérieux. Tout au long du morceau, l’artiste explique qu’il ne veut pas tomber amoureux de cette femme.

« What a wicked game to play, to make me feel this way

What a wicked thing to do, to let me dream of you

What a wicked thing to say, you never felt this way

What a wicked thing to do, to make me dream of you »

(Quel jeu cruel de jouer à me mettre dans cet état. Quelle chose cruelle de me laisser rêver de toi. Quelle chose cruelle de dire que tu ne t’es jamais sentie ainsi. Quelle chose cruelle de me faire rêver de toi)

L’histoire qui se cache derrière Wicked Game est très étonnante.  « Je me souviens de cette fille qui m’avait appelé et m’a dit ‘Je veux passer chez toi et te parler’ et quand elle disait ‘parler ‘ c’était un euphémisme. » explique –t-il à Songfacts. « Puis elle m’a dit : ‘je veux passer chez toi et te parler jusqu’à ce que tu ne puisses plus tenir debout’ et j’ai dit : ‘ok passe à la maison’ Dès que j’ai raccroché, je me suis dit ‘Oh mon dieu, je sais qu’elle va m’apporter des problèmes. Elle est féroce. Je vais me faire tuer mais je fonce quand même’ Au moment où elle est arrivée chez moi, la chanson était déjà écrite. Et je crois qu’elle était énervée car j’étais plus excité par la chanson que par elle. » ajoute-t-il en rigolant.

Il aura suffi d’un appel de son amante pour que le rockeur américain nous offre un morceau culte de la pop américaine. Chris Isaak nous livre une vision de l’amour sensuelle, sexuelle et troublante qui parle à n’importe quel être capable d’aimer sur cette planète.

Ashley TOLA

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS