Tropées UP le mag Alternatives Eco
Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Streaming : des artistes hip hop français accusés de tricherie ?

Streaming : des artistes hip hop français accusés de tricherie ?

Streaming : des artistes hip hop français accusés de tricherie ?
 
  •  
  •  
  •  
  •  

Le streaming est devenu un moyen facile de consommer la musique. Spotify, Deezer ou Apple Music jouissent d’une popularité remarquable. La plateforme musicale suédoise a franchi la barre des 100 millions d’utilisateurs en juin dernier.  Le streaming a même permis à l’industrie musicale française  de se redresser grâce à la comptabilisation des données dans les certifications. Cette nouvelle méthode de calcul serait dans le viseur du Syndicat Nationale de l’Edition Phonographique, Les Echos révèle , dans un article publié le 1er février, que le SNEP a soulevé quelques anomalies dans ce système.

Dans un document datant du 24 novembre dernier, le SNEP dévoile que  « certains artistes de Rap Hip Hop cumulent des scores d’écoutes démesurés sur les plates-formes de streaming audio ». En clair, certains chanteurs seraient plus écoutés que les artistes qui les suivent dans les classements. Cet écart serait encore plus évident lors d’une sortie d’album alors que ces mêmes acteurs de l’industrie musicale n’ont pas autant de succès sur « les autres canaux de distribution ou de diffusion de musique digitale. »  En 2016, le top 5 des artistes les plus écoutés sur Spotify étaient dans l’ordre : Jul, PNL, Drake, SCH et Booba.

Comment expliquer cette fraude ? Le SNEP met en cause des ordinateurs qui font tourner en boucle et en continu des titres pour augmenter leurs nombres d’écoutes. Sur Internet, il est possible d’acheter ce genre de services. « Petit Calcul : un titre écouté 31 secondes (seuil pour être pris en compte) en boucle via un logiciel génère 20.000 écoutes par semaine. Sachant qu’un titre classé dans le Top 10 hebdomadaire obtient en moyenne 1,4 million d’écoutes, 70 logiciels d’écoute en boucle suffisent pour propulser un titre dans le top 10. »  explique le document de la SNEP. Une bidouille qui l’est possible de faire chez soi comme le révèle Motherboard. Le journaliste William Bedell a réussi à créer un bot pour fausser ses statistiques sur Spotify.

Interrogé par Les Echos, Denis Ladegaillerie le patron de Believe  confiait « Nous avons des procédures de contrôle désormais efficaces pour repérer les fraudes et ne pas les comptabiliser ».  Affaire à suivre !

Ashley TOLA

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS