Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Spotify utilise de faux morceaux dans ses playlists

Spotify utilise de faux morceaux dans ses playlists

Spotify utilise de faux morceaux dans ses playlists
 
  •  
  •  
  •  
  •  

Spotify emploierait des producteurs de l’ombre, qu’on appelle plus souvent des ghosts-producers, pour créer des morceaux et les intégrer à ses playlists.

C’est en tout cas ce que croit savoir le site Music Business Worldwide, spécialisé dans le streaming depuis longtemps, et qui du coup, connaît du monde dans le milieu et a su acquérir une certaine légitimité sur le sujet. La plateforme de streaming, leader sur le marché avec plus de 100 millions d’utilisateurs (dont 32 millions d’abonnés payants), dissimulerait ainsi des titres signés sous de faux noms d’artistes dans ses playlists thématiques.

Les ghosts-producers recevraient des directives sur des genres, sur des sonorités particulières, et fourniraient ces musiques au géant suédois contre un chèque.

Quand on regarde les crédits des morceaux, il est dit que les artistes possèdent leurs propres droits d’enregistrement. Mais toujours selon MBW, ce serait en fait Spotify qui possèderait l’intégralité de ces droits.

Quel est l’intérêt de faire ça ? C’est simple, ces morceaux, mis en avant dans les playlists, sont écoutés (plusieurs centaines de milliers de fois pour certains) par les utilisateurs, et rapportent de l’argent aux ayants-droits. Et donc, si c’est Spotify qui détient les droits… Vous avez compris, la plateforme engrangerait de l’argent en proposant aux utilisateurs des morceaux produits dans l’ombre par des artistes inexistants, et dont la plateforme est seule propriétaire. Plutôt sournois comme méthode, non ?

Les gros labels ne seraient pas au courant de ce manège, et pour cause, le contraire entamerait un vaste débat sur fond de scandale, et il y a déjà fort à faire avec les discussions autour des exclusivités d’albums que certains comme Apple Music ou Tidal négocient avec les artistes. En tout cas, même si cette ghost-production par Spotify s’avère vraie, il y a peu de chance pour que ces titres de faux artistes soient suffisamment nombreux pour faire de l’ombre aux 30 millions de morceaux disponibles.

Qu’est-ce que vous en pensez de cette histoire ?

Rémy Verran.

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS