Tropées UP le mag Alternatives Eco
Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Quels sont les artistes hip-hop les plus misogynes ?

Quels sont les artistes hip-hop les plus misogynes ?

Quels sont les artistes hip-hop les plus misogynes ?
 
  •  
  •  
  •  
  •  

On le sait, les morceaux Hip Hop sont souvent remplis de paroles misogynes, qui peuvent faire rire ou sourire certains, mais des femmes peuvent se sentir offenser.

Un site web, Hip Hop Misogyny Stats, qui a été créé cette année par Mehan Jayasuriya, journaliste pour The Guardian, a décidé de se pencher sur le phénomène et de faire un classement des artistes les moins gentlemen.

Pour établir le classement en question, il a fallu analyser des paroles des 20 chansons les plus populaires de chaque artiste, disponibles sur le site Rap Genius, et dénicher les mots peu gratifiants, qui sont loin d’être rares.

Le créateur expliquait ainsi dans une note : « Personnellement, j’écoute beaucoup de hip-hop, une grande partie de ma motivation pour ce projet a été de tenter de quantifier ma propre exposition à cette misogynie désinvolte présente dans la musique ».

La palme du sexisme revient à Lil B avec pas moins de 239 occurrences du mot « Bitch », 13 « Pussy » et 38 autres, pour un score de 290 mots misogynes en seulement 20 chansons.

Les rappeurs Lil Wayne et Dr.Dre n’ont pas à être jaloux, car ils comptent pas moins de 183 et 154 termes misogynes respectivement dans leurs chansons. La première femme du classement s’avère être Nicki Minaj qui enregistre un score de 192. Le rappeur chouchou du moment, Drake s’en sort avec un score de 11.

Nous retrouvons en bas du classement Mc Solaar et Stromae qui semblent être beaucoup plus respectueux que nos voisins Américains. La journaliste ne semble pas connaître Booba, La Fouine ou Orelsan.

Sans oublier également les termes homophobes et racistes qu’affectionnent beaucoup de rappeurs depuis plusieurs années, en plus des chanteurs pop comme Robin Thicke, qui a été nommé sexiste de l’année en 2014 avec son tube « Blurred Lines ».

 

Mathilde Wessels.

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS