Scorpions - Love At First Sting

22 mai 2018
Avec cet album, Scorpions cherchent à renouveler le success de l’album précèdent Blackout. Dès le débuts de l’album les aiguilles sont dans le rouge.
Le premier single qui en est extrait, “Rock you like a hurricane”, représente le côté vraiment “hard” et bourré d’énergie de Scorpions. C’est ce titre qui est plébiscité aux Etats-Unis où il se classe N°25.
Selon le guitariste Schenker, « l'atmosphère était parfois très tendue,le producteur de toujours, Dierks nous demandait de prouver constamment nos qualités de musiciens ; il était particulièrement dur envers Francis Buchholz, le bassiste de Scorpions depuis 1974». De fait, Dierks demande à la ligne rythmique du groupe, Francis Buchholz et Herman Rarebell, le batteur en place depuis près de sept ans. Il leurs demande purement et simplement de rester à la maison pendant que le reste du groupe part travailler à Stockholm avec deux remplaçants.
Très vite Detter Dierks et le reste de l’éauipe s’aperçoivent que l’exil suédois n’a pas été un bon choix. Tout le monde rentre en Allemagne à Hanovre. Detter Dierks rappelle la section rythmique et la magie du son de Scorpions revient.
Sur la face A de l'album c'est Matthias Jabs qui assure les solos et Rudolf Schenker qui s'occupe de la guitare rythmique
Le jeu plus agressif, rapide et moderne de Matthias Jabs, caractéristique des années 1980
Le titre « Coming Home » est à lui seul un condensé du son du groupe et et des qualités de Matthias Jabs.
 
Sur la face B (à partir de Big City Nights) les rôles sont inversés ce qui se ressent à l'écoute : d'une part le jeu plus agressif, rapide et moderne de Matthias Jabs, caractéristique des années 1980 et de l'autre le jeu plus classique mais toujours aussi efficace.
 
A l’époque, le groupe a déjà beaucoup de succès à travers le monde.
Si le reste de l’europe apprécie particulièrement le coté rock du goupe, la France se laisse séduire par un autre aspect de leur musique.
“Still loving you”, le deuxième extrait de "Love at first sting", est l'exemple parfait  de la power ballade.
Il est N°1 en France où il constitue la plus grosse vente de 45-tours de l’année 84.
Dans une interview, Klaus Meine, le chanteur a donné les ingrédients du succès du groupe et de l’importance de ce morceau désormais incputournable pour la suite de leur carrière…
Depuis le début de notre carrière, on a toujours aimé le rock. On a sans doute été un peu influencé par des groupes comme Led Zeppelin qui jouaient aussi bien 'Rock and roll' que 'Stairway to heaven'.
On a toujours voulu avoir ces deux couleurs et exprimer toutes sortes d'émotions.
'Still loving you' est devenu un hymne et Rudolph schenker  a été responsable du baby boom en France pendant cette période !"

Copyright© 2018 RAJE. Tous droits réservés.