Episode 2

21 juillet 2019
Salut les Rastas !
La semaine dernière on a démarré notre saga d’excursion avec des rythmes plutôt tranquilles.
Cette semaine je n’sais pas pourquoi, mais j’ai envie d’accélérer un peu les pulsations...
On monte les BPM, et on continue notre voyage en partant en Colombie, au Zaïre, en Angola, la Martinique, Trinidad, le Cap-Vert et bien d’autres.
Vous êtes prêts ? C’est parti !
 
De Mar a Mar - Ondatrópica (Colombie)
On commence en douceur! C’est le label anglais Soundway spécialiste de la musique Afro-Caribéenne qui produit ce groupe. Ondatropica c’est une réunion de quelques 40 musiciens, qui retournent aux fondements de la musique créole, des bals boucaniers, et de la cumbia.
Vous m’en direz des nouvelles!
 
Pour Chercher le Magot - Kiland et l’Orchestre Mabatalaï (Zaïre)
On l’attendait, la première chanson philosophique africaine est là! Tel un conte africain… « C’est pour ça qu’on est là, pour chercher le magot »!
Son Soukous, synthé psyché, rythme entrainant bienvenue en RDC!
 
Sema Localo - Urbano de Castro (Angola)
Saudade! Le Merengue angolais débarque, ça parle le créole portugais.
Franchement je sais pas comment, au moins, vous ne taperiez pas du pied!
 
Disque la rayé - Joby Valente (Martinique)
Une scansion hors norme, une vitesse de parole à faire rougir Busta Rhymes… Ladies and gentlemen Joby Valente et son plus gros tube, « Disque la rayé »!
Pour ceux qui douteraient, ce morceau n’est pas du zouk, ni même du béguine, mais plutôt du boogaloo!
Extrait d’un album qui réunit les meilleur morceau du boogaloo des antilles française et qui s’appelle lui aussi « Disque la Rayé » édité chez Born Bad Records, c’est un petit bijou, je vous le conseille!
Sinon l’autre titre connu de Madame Valente c’est  « j’aime les bourgeois qui m’aime et j’emmerde les bourgeois qui ne m’aiment pas ».
 
Tere Liye - Sundar Popo (Trinidad et Tobago)
Une dinguerie! Vous n’entendrez jamais ce morceau autre part qu’ici!
Un Trinidadien d’origine indienne qui chante de la Soca, avec tous les arrangements indiens qui vont avec. Sundar Popo est surnommé le King du Chutney. Le principe du Chutney, c’est prendre la musique du pays (généralement Caraïbes ou Océan Indien) et y ajouter les arrangements indien. C’est le résultat de multiples vagues d’immigration indienne généralement du à un manque de main d’oeuvre dans ces colonies anglaises et françaises.
 
Mokolo Yasuka - Pablo Lubadika (Zaïre)
Encore du Soukous Congolais! Cette fois-ci avec Pablo Lubadika Porthos de son vrai nom.
 
La Corbata Barata - Orquesta Akokán (Cuba)
Corbata Barate c’est la cravate pas chère, en espagnol.
Nominé aux Grammy Award et aux Billboard Latin Music Award, pour le meilleur album tropical.
La rumba cubain de l’Orquesta Akokan!
 
Cumbia San Pablera - Conjunto Son San (Colombie)
Cumbia de carnaval et joyeuse! Le nom du groupe est directement lié au village de San Pablo en Colombie, village d’où provienne tous les membres du groupes.$
Ils étaient en concert le 26 décembre 2014 à l’Elbert Park de Houston, c’est dommage vous les avez raté!
 
Djal Bai Si Camin - António Dos Santos (Cap-Vert)
Avant Cesaria Evora y avait ça en fait!
Grand peuple de marins, les capverdiens ramènent au pays toutes les influences des pays dans lesquels ils ont été. Ça donne une musique très éclectique.  tantôt disco, tantôt afro-funky, avec les cuivres adéquats. Et au détour d'un titre, comme Djal Bal Si Camin d'Antonio dos Santos, la proximité avec les Caraïbes que l'on avait sentie ailleurs à plusieurs reprises devient tout à coup évidente.
 
Man On the Moon - Lord Cobra y Los Pana Afros (Panama)
Tu sais qui c’est le daron du Calypso moderne? C’est lui!
 
Enye Nyame Nko - Ebo Taylor, The Pelikans (Ghana)
C’est le daron du Highlife ghanéen!
Mais j’aimerais aussi que ça soit mon daron à moi! Je crois que j’aime tous ses morceaux…
Pourquoi un black il adopterait pas un babtou fragile comme moi?
 
 
Clap de fin !

Copyright© 2019 RAJE. Tous droits réservés.