Delphine se confie à Miguel-Ange

25 octobre 2020
S'il est un deuil qui est la plupart du temps totalement négligé par l'entourage et la famille, c'est celui des frères et sœurs. La mort d'un frère ou d'une sœur est une expérience terrible pour un enfant, quel que soit son âge. Le deuil de la fratrie est souvent intense et cause de grandes souffrance, d'autant qu'il est souvent minimisé voire ignoré par les parents englués dans leur propre douleur. 
La constance est pourtant là, proche du tabou : la douleur des parents est prise en compte par notre société mais très rarement celle des frères et sœurs. Lesquels en viennent à nier et à taire leur propre peine afin de ne pas accabler davantage leurs parents. Considérant leur souffrance négligeable, leur légitimité à s'exprimer sur le sujet est amputée. Et pourtant, la relation entre frères et sœurs est unique. Perdre un frère ou une sœur c'est perdre une grande partie de soi.
C'est ce que que nous allons essayer de comprendre à travers le témoignage de Delphine.

Copyright© 2020 RAJE. Tous droits réservés.