Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Leyla McCalla, from Haiti with love

Leyla McCalla, from Haiti with love

Leyla McCalla, from Haiti with loveCrédit photo : Facebook
 
  •  
  •  
  •  
  •  

A l’heure où les artistes peinent à innover, certains sortent leur épingle du jeu comme Leyla McCalla. Elle est à l’image de sa musique : sans frontière, vraie et pure. Née à New York de parents haïtiens, McCalla est élevée dans le New Jersey. Pendant son adolescence, elle part vivre également deux ans au Ghana puis entre temps, retourne vivre aux Etats Unis pour étudier le violoncelle et la musique de chambre au conservatoire.  Après ses études, elle part vivre à la Nouvelle Orléans en Louisiane. Elle fait de cet endroit son nouveau foyer. Le voyage est un élément clef de la vie de la chanteuse et cela se ressent dans sa musique.

Dans A Day For The hunter, A Day for The Prey, extrait de son dernier album du même nom sorti le 27 mai dernier, la jeune femme rend hommage à l’île dont elle est originaire.  A Day For The Hunter, A Day for The Prey soit  Un jour chasseur, un jour chassé en français est un proverbe haïtien popularisé par Gage Averill. “A un premier niveau, je l’ai interprétée comme ‘Un jour pour l’opprimé, un jour pour l’oppresseur’, une sentence que seuls ceux qui ont lutté pour survivre du temps de l’esclavage ont pu forger. A un autre niveau, cela m’a fait penser aux rôles que nous jouons tout au long de notre vie, à la façon dont nous nous frayons un chemin dans ce monde, avec la sensation d’être parfois le chasseur, parfois la proie. (…) J’ai écrit cette chanson en pensant aux boat people haïtiens qui tentent de venir trouver refuge aux Etats-Unis, à la vulnérabilité et au désespoir qui est le leur.  (…) Je trouve que ce proverbe capture l’essence de l’esprit haïtien, qui pour moi est très lié à la lutte pour les droits de l’homme et la souveraineté politique.”  a-t-elle expliqué au Courier International.

Ancienne membre des Carolina Chocolate Drops en tant que violoncelliste, elle décide de quitte la formation pour se concentrer sur sa carrière solo. En 2013, elle sort son premier album Vari-Colored Songs. La violoncelliste s’est inspiré de Langston Hughes, poète porte-parole des Noirs américains d’Harlem, pour ce disque. Élu meilleur album de l’année par le Sunday Times, il mélange musique traditionnelle créole, cajun et haïtienne.

Vous pouvez retrouver Leyla McCalla cet été dans plusieurs festivals en attendant .

Ashley TOLA

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS