Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Full Metal Jacket de Stanley Kubrick, un bijou pour les oreilles

Full Metal Jacket de Stanley Kubrick, un bijou pour les oreilles

Full Metal Jacket de Stanley Kubrick, un bijou pour les oreilles
 
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bon film, c’est un scénario, de bons acteurs avec un beau jeu, une belle production, des cadrages intelligents, mais il y a un autre élément qui a toute son importance dans les films que nous apprécions : la musique. Cette semaine sur RAJE, on revient sur les bandes originales qui ont marqué l’histoire du cinéma, en tout cas selon nos propres appréciations. Certaines sont composées pour l’occasion, d’autres relèvent du bon goût dans la sélection des titres. Parfois un peu des deux.

Aujourd’hui, retour sur un des bijoux du cinéma moderne par un de ceux qui ont écrit ses lettres de noblesse, Monsieur Stanley Kubrick. C’est sur « Full Metal Jacket » qu’on s’attarde aujourd’hui. Un véritable chef d’œuvre visuel, parfois dur et très violent puisqu’il relate des éléments de vécu de la guerre du Viêt Nam en se basant sur « Le Merdier », un livre de Gustav Hasford.

Côté son, c’est la fille de Kubrick, Abigael Mead qui s’est mise à la tâche. À l’âge de 27 ans, elle a composé une panoplie de titres aux sonorités « ambient », qui retranscrive, avec par exemple « Sniper », l’angoisse des soldats pris en chasse par un tireur embusqué. Elle a aussi réussi à merveille son tableau audio de la scène des ruines après la bataille dans le morceau « The ruins ».

Mais la B.O de ce film, c’est aussi des compositions empruntées à d’autres artistes, et c’est là qu’il y a les plus gros classiques :  « These boots are made for walking » de Nancy Sinatra, « Paint it, black » des Stones, ou encore « Surfing bird » des Trashmen.

Yacir Emran.

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS