Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Les écureuils n’aiment pas les festivals de musique

Les écureuils n’aiment pas les festivals de musique

Les écureuils n’aiment pas les festivals de musique
 
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Pays de Galles, plusieurs associations de défense des animaux sont en colère après qu’un festival de trois jours a fait fuir des écureuils roux des bois de la région de Ceridigion. Une histoire qui remet au goût du jour l’argument souvent utilisé de l’impact des festivals et de ceux qui s’y rendent sur la faune.

Ils étaient plus de 2 000 festivaliers à se retrouver dans la forêt pendant les trois jours du week-end du dernier Bank Holiday, près des frontières de Llanddewi Brefi et de Llanfair Clydogau, au Pays de Galles. L’événement festif a déclenché la colère des spécialistes de la faune et de la nature qui accusent clairement les nuisances sonores dues à la musique et aux rassemblements d’avoir fait fuir l’une des plus importantes populations d’écureuils roux, une espèce en voie de disparition.

D’après le Dr Lizzie Wilberforce, dans une interview pour le Telegraph : « Les animaux peuvent s’accoutumer à des nuisances régulières, le problème advient lorsqu’un événement s’installe sur une zone normalement vierge de tout passage. Il y a très peu d’activité humaine sur ce site et les effets de la rave sur la faune locale peuvent s’avérer beaucoup plus importants que la simple fuite des écureuils. »

La municipalité a fait part de son souhait de ne plus voir ce festival se reproduire. D’une part par souci de protection des animaux présents, et d’autre part à cause de, semble-t-il, la grande quantité de déchets laissés sur place par les festivaliers.

Ce n’est pas la première fois qu’une histoire de ce type arrive. L’argument de l’impact écologique des festivals a souvent été parmi les armes préférées utilisées par les autorités publiques pour défendre leur interdiction.

Il y a un peu plus d’un an, une association de protection des animaux sauvages avait haussé le ton contre les organisateurs d’un festival qui s’était déroulé dans une réserve protégée de tout passage de véhicules et de fortes nuisances sonores. Outre les déchets, cette association mettait en avant le mauvais état du terrain après le festival.

Alors si tous les festivals ayant lieu dans la nature ne sont pas forcément à accuser, il est clair que certains sont irrespectueux de l’environnement. D’autres, comme We Love Green, Cabaret Vert, Green Fest ou encore Rainforest, mettent un point d’honneur à préserver la nature.

Rémy Verran.

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS