Tropées UP le mag Alternatives Eco
Applications Raje
|
Accueil > L'actu > A la une > Entre Donald Trump et les Rolling Stones, c’est la guerre

Entre Donald Trump et les Rolling Stones, c’est la guerre

Entre Donald Trump et les Rolling Stones, c’est la guerre
 
  •  
  •  
  •  
  •  

Donald Trump est officiellement persona non grata dans le monde la musique. Après qu’Adèle lui ait formellement interdit d’utiliser ses morceaux pendant ses meetings, c’est au tour des Rolling Stones de refuser d’être associés au candidat républicain.  Le 3 mai dernier pour célébrer sa victoire dans l’état d’Indiana, le business man s’est permis de diffuser,  deux gros tubes des Stones, You Can’t Always Get What You Want et Start Me Up.

Mick Jagger et sa bande ont expliqué que le candidat à la présidentielle américaine n’a jamais demandé l’autorisation à la formation rock anglaise pour utiliser ses morceaux. « Les Rolling Stones n’ont jamais autorisé la campagne de Donald Trump à utiliser leurs chansons, et ont exigé que cela cesse immédiatement » explique le communiqué du groupe diffusé par le média CBS.

Têtu, Donald Trump continue, malgré le refus catégorique des Stones, d’utiliser leurs titres. Le 6 mai, le candidat avait confié à CNBC qu’il avait le droit d’utiliser les morceaux des Rolling Stones «Vous savez, on utilise tellement de chansons », a-t-il dit. « Nous avons les droits de les utiliser. J’achète toujours les droits »

L’histoire « d’amour » entre les Rolling Stones et Donald Trump ne date pas d’hier.  En 1989, le politicien de 69 ans refusait de quitter la salle de concert d’Atlantic City où les Stones se produisaient. Pour la formation britannique, il était hors de question qu’un tel personnage assiste à un de leur show. Après avoir été sommé de partir de nombreuses fois par les membres du groupe, Keith Richards a menacé Trump de le sortir de ses propres mains en sortant un couteau de sa poche.

Aux Etats-Unis, les politiques n’ont pas forcément besoin de demander une autorisation aux groupes ou chanteurs concernés  ils doivent juste obtenir une licence auprès des organismes qui gèrent les droits d’auteurs. Cependant, si un artiste refuse d’être diffusé dans un meeting  il a le droit d’interdire l’utilisation de ses morceaux.

Ashley TOLA

Commentaires

commentaires

Votre radio préférée est partout !
est une radio du
| Département médias du Groupe SOS